Va donc faire les commissions!

Publié le par Da Postman

Bonjour,

Si vous ne le saviez pas, je vous apprends qu'un guichetier gagne de l'argent (oh! Un peu, vraiment un tout petit peu) grâce aux commissions qu'il touche en vendant les PVA (Produits à Valeur Ajoutée). Cela va des produits prêt-à-poster aux produits prêt-à-expédier, les produits tiers comme les fameuses cartes dont j'ai déjà parlé ici etc.

Jusqu'en 2006, chacun percevait les commissions qu'il méritait (comprenez "En fonction de ce qu'il réussissait à fourguer au client"). Ainsi celui qui n'avait pas envie de se saoûler la tête à répèter 100 fois la même chose toute la journée "pour faire son chiffre en tel produit" était certes mal vu de sa direction, mais en plus touchait une petite commission trimestrielle. Par contre celui qui était possèdé de la fibre du vendeur, pouvait se faire des commissions plus importantes (en même temps, il ne roulait pas sur l'or pour autant).

Eh bien en 2007 c'est fini! Les syndicats ont demandé à ce que les chiffres qui devaient être réalisés par le bureau soient impacté sur la force de vente dans son ensemble et plus individuellement sur chaque guichetier. Proposition intéressante si elle en est me direz-vous, et la direction générale a donné son feu vert pour un tel système de commissionnement. Voici comment on nous l'a annoncé fin décembre.

Ma nature sceptiqueme laissait perplexe face à ce système qui tout compte fait demande à tout le monde de tirer dans le même sens afin d'atteindre les objectifs, c'est à priori pas plus mal plutôt que tout le monde ne se tire dans les pattes afin d'engranger un max de commission. Mais c'était sans compter sur la mesquinerie que toute direction se doit d'appliquer.

En effet, nous travaillons tous pour l'objectif commun du bureau... MAIS! Car il y avait effectivement ce "mais" que j'attendais et qui n'était pas venu lors de la première annonce, dorénavant, si nous devons faire 100 dans un trimestre et que nous n'y arrivons pas pour X raisons, adios les commissions! En gros on aura travaillé pour la gloire et pour la plus grande joie de la direction. C'est-à-dire que d'un système individuel qu'on aurait pensé plus injuste, nous sommes passés à un système collectif qui l'est plus encore!

Le gars qui ne voulait pas se fouler ne touchera rien au lieu d'une misère, bon... Pas grande différence. Mais le gars qui se défonçait pour arrondir ses commissions eh bien lui, il ne touchera rien non plus! Effectivement, comme on nous l'a présenté, c'est vraiment plus juste comme ça...

Que va-t-il se passer? Le gars qui était un bon vendeur, il va en avoir marre (et vite) de se défoncer pour peanuts! et il arrêtera. Le gars qui s'en fout lui, ça changera pas vraiment sa vie. Et je ne tape ni sur l'un, ni sur l'autre, car si le gars qui est guichetier depuis 25 ans et qui est rentré pour être guichetier et pas vendeur ne souhaite pas se prendre la tête à vendre on ne peut pas vraiment lui en vouloir. D'autant qu'il n'est pas toujours responsable des mauvais chiffres, on nous serine à ;longueur de réunions que les clients désertent les bureaux de poste, donc on sucre du personnel, mais il faut quand même faire mieux que les chiffres de l'année d'avant... Y a pas comme un paradoxe là? (Un de plus me direz-vous...

Publié dans La Banque Postale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex 11/07/2007 10:24

Ce que vous oubliez de préciser c'est que ce "fabuleux système" génère un nombre incroyable de ventes forcées... De plus en plus de colis fait à la main sont refusés aux guichets, pour des raisons des plus farfelues et on vous impose le colissimo !